Nouveau rebondissement dans l’affaire Christian Quesada. Voilà désormais huit mois que le champion historique des 12 Coups de midi est incarcéré.

Christian Quesada ! Dans l’attente de son procès… et fait tristement la une des journaux. Le 27 mars, l’ancien candidat de l’émission phare de TF1 a été mis en examen et placé en détention provisoire pour corruption de mineurs sur une jeune femme de 17 ans et détention et diffusion d’images péd_opor_nog_raph_iques.



Mis en examen pour “corruption de mineurs” et “détention et diffusion d’images à caractère péd_opor_nog_raph_iques”, Christian Quesada a fait il y a quelques mois, une seconde demande de remise en liberté conditionnelle.

Après nouvelle étude du dossier, la chambre de l’instruction de la Cour d’Appel de Lyon vient de rendre sa décision…

Après sa mise en examen, les révélations n’ont cessé de s’enchaîner et nous avons ensuite appris qu’il a déjà été, par le passé, condamné à deux ans de prison avec sursis pour des faits similaires survenus en 2001, 2003 et 2009.


Une demande de remise en liberté rejetée

En détention provisoire depuis huit mois, Christian Quesada avait fait une seconde demande de libération auprès de la Chambre de l’instruction de la cour d’Appel de Lyon qui gère son dossier.

L’institution vient de rendre son verdict et nous apprenons grâce à l’AFP que sa demande a été de nouveau rejetée.

Christian Quesada reste donc incarcéré dans la prison de Bourg-en-Bresse dans l’Ain dans l’attente de son procès.

En revanche, s’il n’est pas jugé avant la date du 27 mars 2020, l’ancien champion devra obligatoirement être libéré.

En effet, dans ce type de cas, la détention provisoire ne peut pas excéder plus d’un an.


Loading...

De nouvelles preuves accablantes

Ce n’est pas vraiment une surprise que sa demande soit rejetée.

Les dernières semaines, de nouveaux témoignages accablants contre Christian Quesada ont été révélés notamment dans le second documentaire diffusé sur la chaîne C8.

Sans oublier que cinq nouvelles victimes présumées sont venues s’ajouter à la longue liste et ont été porter plainte contre le champion.

De «nouvelles révélations» sur l’affaire Christian Quesada dans un documentaire sur C8

Le documentaire réalisé par le journaliste Guillaume Genton sur l’ancien Maître de Midi, Christian Quesada, sera diffusé jeudi 14 novembre sur C8, à 21h15.



Plus de sept mois après la mise en examen pour « corruption de mineur » et « détention et diffusion d’images péd_opor_nog_raph_ique » de Christian Quesada, un nouveau documentaire sur son affaire va être diffusé ce jeudi soir sur C8.

Le réalisateur de ces « Nouvelles révélations sur le champion déchu », le journaliste Guillaume Genton, a déjà levé le voile sur son contenu dans une interview accordée à Voici.

Ce dernier a notamment recueilli le témoignage de l’ami d’enfance de Christian Quesada, Loïc. « Il nous a contactés car il avait envie de parler !

Il a entendu des choses dans le premier documentaire qu’il voulait absolument rectifier. Mais on sent que c’est un sujet sensible », raconte le journaliste qui avait déjà réalisé un premier documentaire sur l’affaire diffusé en mai 2019.

Par contre, aucun membre de la famille de l’ancien Maître de Midi n’a souhaité s’exprimer.

Son « rapport très particulier à l’argent »

Dans ce nouveau documentaire, il s’agira surtout de dévoiler les centres d’intérêt de Christian Quesada (ex roi des jeux télévisés) et son « rapport très particulier à l’argent ».

« Christian Quesada en a gagné beaucoup grâce aux 12 Coups de midi mais on se rend compte que cet argent, il s’en sert pour avoir une emprise, pour manipuler les gens, pour les dominer, les humilier parfois.

Tout ça est lié : le sxe, l’argent, le pouvoir, la notoriété. C’est vraiment ce qu’on a voulu montrer dans ce deuxième documentaire », détaille Guillaume Genton.

Les méthodes d’approches du champion de l’émission « Les 12 coups de midi » vont être évoquées, notamment grâce aux témoignages de certaines victimes.

« On essaiera avec elles de faire réfléchir sur la fascination qu’il a su exercer sur des jeunes femmes crédules », annonce le journaliste, qui ajoute qu’il y a eu de nouvelles plaintes, en cours d’examen.