Depuis 2011, Anne-Elisabeth Blateau et David Mora se donnent la réplique dans Scènes de ménages. Ils incarnent Emma et Fabien, un couple de jeunes parents. Mais les acteurs amoureux sont-ils loin du plateau ?

Dans Scènes de ménages, on ne compte plus les fois où des collègues acteurs sont tombés amoureux de leur partenaire. Autre couple de la série Marseille, Stéphane Hénon et Sacha Tarantovich. Les deux acteurs ont récemment officialisé leur relation, pour le plus grand bonheur des fans du programme. Mais qu’en est-il des autres fictions françaises ? Contrairement à Plus belle la vie, Cupidon ne s’est pas invité sur le plateau de Scènes de ménages.

Alexandra Lamy et Jean Dujardin, qui jouaient parfaitement dans Un gars, une fille, ont fini par tomber amoureux l’un de l’autre. La série Plus belle la vie a également été le théâtre de rapprochements entre acteurs. Rebecca Hampton et Serge Dupire, connus pour avoir incarné les personnages de Céline Frémont et Vincent Chaumette, ont vécu une romance. Cécilia Hornus, qui incarne Blanche, et Thierry Ragueneau, qui joue son ex-mari François dans la série, sont également amoureux dans la vraie vie. Ils ont récemment été vus avec leurs filles sur les réseaux sociaux.

Pas trop de doute

Amoureux mais seulement à l’écran dans Scènes de ménages …
Marion Game et Gérard Hernandez (Scènes de ménages) sont installés chacun de leur côté, tout comme Valérie Karsenti et Frédéric Bouraly. Et que dire d’Emma et Fabien, interprétés par Anne-Elisabeth Blateau et David Mora ? Eh bien, les deux acteurs s’en tiennent aux lignes du scénario qui leur est donné car si la situation amoureuse de l’actrice est un mystère, David Mora, lui, a le cœur bien accroché !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par David Mora (@david_mora_officiel)

L’interprète du personnage de Fabien est en couple avec Davina Vigne, également comédienne. S’ils ne sont pas mariés, les tourtereaux sont très engagés l’un envers l’autre, et pour cause. Le 16 janvier dernier, leur petite fille est née. Depuis, les amoureux filent toujours le parfait amour, et c’est toute la mauvaise nouvelle qu’on leur souhaite !

Anne-Elisabeth Blateau infectée par le coronavirus : elle raconte sa semaine difficile

Il est difficile, et un peu trop anxiogène, de tenir à jour la liste des célébrités touchées par le coronavirus. Avec plus de 2 000 cas au moins par jour en France, il est normal que le nombre de personnalités infectées explose également. Pour certains, être touché n’est pas une grande souffrance, puisqu’ils sont asymptotiques, comme Idriss Elba. D’autres doivent faire face à la maladie. Tout récemment, Patrick Bruel a raconté son combat de vingt jours contre le Covid-19. Ce vendredi 3 avril, c’est l’actrice de Scènes de ménages, Anne-Elisabeth Blateau, qui a raconté à TV Mag sa semaine de contamination par le coronavirus.

Tout d’abord, précisons : comme beaucoup de Français, l’actrice a été diagnostiquée, mais n’a pas fait de tests formels. “Tous les médecins que j’ai pu avoir en vidéo m’ont dit qu’il n’y avait pas trop de doute sur le diagnostic. Je ne suis pas allée à l’hôpital car les recommandations sont de rester chez soi, sauf si l’on ressent une détresse respiratoire”.

« J’ai commencé à tousser le lundi 23 mars et puis progressivement j’ai eu de la fièvre« .

Anne-Elisabeth Blateau (Scènes de ménages) raconte ses premiers symptômes : “J’ai commencé à tousser le lundi 23 mars et puis progressivement j’ai eu de la fièvre. Une fièvre assez étrange, pas très élevée, je suis montée jusqu’à 39,7°. Je n’étais vraiment pas bien. Dix jours après le début de la maladie, l’actrice dit se sentir mieux, malgré “quelques signes d’essoufflement”, et pense que si rien ne se passe dans les prochaines 48 heures, elle aura “vaincu la maladie”.

Pour y parvenir, Anne-Elisabeth Blateau (Scènes de ménages) a dû faire des concessions, d’autant plus qu’elle est mère d’un enfant de trois ans. “Je me suis isolée dans une chambre. L’isolement était compliqué car pour bien faire, il faudrait avoir un petit studio indépendant, ce que nous n’avons pas”. L’actrice avoue avoir eu “peur”, mais cela devrait bientôt appartenir au passé.