Plus que jamais, les versions de Cédric Jubillar changent. Delphine Jubillar, cette révélation inattendue de son mari aux enquêteurs ! D’abord, il évoque l’attitude étrange de la disparue. Ensuite, il sous-entend des cachotteries. 8buzz fait le point sur les derniers scoops !

Après plusieurs mois sans son ni image, c’est le caractère de la jeune infirmière qui fait la polémique. Son mari raconte tout à la police ! Delphine Jubillar : cette révélation inattendue de son mari aux enquêteurs !

Le comportement de Delphine Jubillar intrigue les enquêteurs

Dans quelques jours, Louis et sa petite sœur Elyah entameront leur neuvième mois sans leur maman. Actuellement logés chez leur tante, ils se préparent également à affronter cette rentrée scolaire pas comme les autres. Depuis cette fin d’année 2020, Delphine Jubillar s’est volatisée du domicile conjugal.

Toujours en travaux, ce dernier était dans un état de délabrement avancé. Il n’empêche que les plus folles rumeurs circulent sur les raisons de son geste. Et la justice entend bien continuer de fouiller pour que la vérité éclate. De son côté, le père des bambins est en prison d’où il ne cesse que de clamer son innocence.

Grâce à nos amis du journal Le Parisien, la rédaction de 8buzz a eu accès à ses dépositions. Vous allez voir que la réputation qu’il bâtit à la concernée laisse dubitatif. Qui a raison et surtout qui va avoir le dernier mot ?

Un cri dans la nuit

Le mari de Delphine Jubillar est clair, net et précis. Cette nuit-là, il ne peut pas l’oublier pour deux raisons. Tout d’abord, ce sont les pleurs de sa princesse qui l’ont réveillé.

Ensuite, il a eu la surprise de constater que les chiens n’étaient plus à l’intérieur de la maison. Comme il estime qu’il n’a rien à se reprocher, il se doit de raconter avec minutie ses souvenirs aux enquêteurs. Pour autant, est-ce que cela va réussir à les convaincre ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

Dans un premier temps, le père des enfants de Delphine Jubillar ne semble guère étonné de les voir à l’extérieur. Selon lui, son ancienne chérie avait pris l’habitude de leur faire une balade nocturne, soit entre “23 heures ou minuit” !

Pas question que quelqu’un vienne avec elle. Elle tient à y aller seule. Hélas, interrogés à ce sujet, les voisins nient catégoriquement cette version des faits. Pire, ils n’ont pas le souvenir de l’avoir vu un jour avec les chiens. Quant à l’idée de faire sans personne lorsque tout le monde dort, c’est totalement farfelu.

Delphine Jubillar, de nouveau amoureuse ?

Le couple de Delphine Jubillar allait mal. Une procédure de divorce était d’ailleurs engagée. Dès lors, les policiers se demandent s’il ne s’agit pas d’un mobile pour le mari éploré. Se sent-il trahi au point de commettre l’irréparable ? Lors de sa première garde à vue, ce dernier a réponse à tout, sauf à ça. “Je n’ai pas de preuve. Elle téléphone en cachette, elle a changé ses codes donc on peut supposer qu’elle me cache des choses.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

En fait, le mari de Delphine Jubillar a un argument qui revient en boucle. Selon ses propres dires, la disparue a eu un burn-out, elle a donc “pété les plombs“. Pendant des mois, et encore sans doute aujourd’hui, il affirme bec et ongle “qu’elle est partie et qu’elle va revenir“. Pour renforcer sa thèse, il évoque même le djihad. Là encore, les enquêteurs vont tout faire pour contrôler si cette allégation hallucinante tient la route.

Un divorce en dents de scie

Certes, l’ambiance n’était pas au beau fixe. Il y avait des “accrochages entre eux” ! Jamais ô grand jamais, il n’a fait preuve de violence à l’encontre de Delphine Jubillar. À ses yeux, le 15 décembre était “une soirée convenable, cool“. Comment comprendre alors que l’aîné des enfants aurait rapporté à la police avoir entendu son père dire à sa mère “puisqu’on se dispute, on va se séparer“.

Même s’il aime et souhaite revoir le plus rapidement possible son petit Louis, il reste bloqué sur son argumentation. Il répète en boucle aux policiers qu’il n’a rien strictement à voir dans cette disparition mystérieuse. “Je peux vous assurer que je ne suis pas sorti, il n’y a pas eu de prise de tête avec Delphine ce soir-là, on ne s’est pas disputés.”

Pour l’heure, depuis le 18 juin, sur ordre du procureur de la République de la ville de Toulouse, on le transfère à la case prison. Malgré les nombreuses demandes de libération de ses avocats, aucune des démarches ne semble aboutir.

En couple avec une certaine Séverine, cette dernière a récemment dit sa position dans la presse. Elle semble (la seule) convaincue qu’il mérite d’être libre et donc de récupérer la garde de ses enfants. 8buzz attend le verdict de la cour d’appel avec impatience. Suite au prochain numéro, c’est promis !