Jean-Luc Reichmann ! Non, l’émission ne s’arrêtera pas, malgré la baisse d’audience enregistrée à la suite de la révélation de l’affaire Christian Quesada.

“Donnez moi une seule raison d’arrêter, lâchait-il à Paris Match il y a quelques jours. Le programme est en accord avec les Français et avec mes combats associatifs.

Je tiens à ce que toutes les catégories sociales soient représentées dans l’émission, des “homosexuels”, des handicapés… qu’elle soit le reflet de la société.”

 

Invité de C à vous, ce lundi 15 avril, Jean-Luc Reichmann a fini par évoquer clairement le cas de son ex-champion placé en détention provisoire pour corruption de mineur et détention et diffusion d’images .

“La colère est toujours aussi forte, on parle d’un individu, on ne parle pas de “victimes”.

Ce sont mes combats incessants depuis des années” a commencé par déplorer l’animateur star de TF1.

Loading...

Et de poursuivre : “Lorsque vous avez la brigade des mineurs qui le lendemain de cette affaire m’appelle et qui me dit : ‘Jean-Luc on a besoin de toi, ta parole est 10 fois plus forte, 100 fois plus forte, 1000 fois plus forte.

Tous les messages que vous allez faire passer par l’intermédiaire de Leo Mattei (la série de TF1, ndlr), ils seront mille fois plus entendus que nous’, et on ne parle pas des victimes, cet individu a deux enfants de bas âge, on n’en parle pas, vous imaginez, nous sommes responsables. Effectivement c’est difficile de décolérer !”


Le principal intéressé assure qu’il n’a absolument “rien vu” et a aussi et surtout eu envie de pousser un petit coup de gueule. “Beaucoup de gens parlent, je me demande qui sont ces gens.

Pourquoi toutes ces personnes qui parlent aujourd’hui ne m’ont pas prévenu moi, n’ont pas appelé TF1, n’ont pas appelé la production, pourquoi ces personnes arrivent trois ans après ?”, s’interroge Reichmann, exaspéré visiblement.