Jean-Jacques Goldman: Le livre Les Goldman, dans l’intimité des frères Goldman d’Ambre Bartok revient sur cette blessure jamais réellement guérie. Une épreuve terrible et une blessure intime pour le chanteur, marqué à vie et au fer rouge.

C’était le 20 septembre 1979. Pierre Goldman, le frère de Jean-Jacques Goldman, est assa.ssiné, la blessure intime du chanteur à succès. Un meµrtre qui ne sera jamais élucidé et laissera son empreinte sur le chanteur. « Il n’en a jamais parlé à qui que ce soit, à peine à ses amis », expliquait la journaliste Magali Serre au Progrès en septembre 2017, à l’occasion de la diffusion sur France 2 du documentaire Goldman confidentiel.


« Forcément, ce drame a pesé dans son histoire. L’un de ses amis d’enfance, avec qui il a fait ses débuts musicaux, m’a dit qu’il avait été évidemment touché par la m0rt de Pierre Goldman ».

À la fin des années 70, Jean-Jacques Goldman a perdu son frère, Pierre, assassiné. Une épreuve terrible pour le chanteur, marqué à vie par ce décès. Le livre Les Goldman, dans l’intimité des frères Goldman d’Ambre Bartok revient sur cette blessure jamais réellement guérie.

Mais qui a assassiné Pierre Goldman ? Dans son livre Les Goldman, Dans l’intimité des frères Goldman (éditions Pygmalion), l’auteure Ambre Bartok lève le voile sur le frère d’un chanteur très discret. « Insurgé génial », “génie littéraire« et activiste de gauche, Pierre Goldman avait de nombreux ennemis. »

C’est un crime qui a été revendiqué par l’extrême droite. Un groupe qui s’appelle “Honneur de la Police”.

Certains disent que ce serait l’ETA. C’est très difficile, il avait pas mal d’ennemis, Pierre Goldman, donc ça n’a jamais été résolu ». Si les raisons de sa m0rt sont vagues, la peine infligée à Jean-Jacques Goldman, elle, est restée bien réelle.