À la fin de sa vie, il a terriblement mal vécu un événement très particulier. On vous dit pour quelle raison inattendue il se disait “mort d’angoisse”.

 

Jean-Paul Belmondo dit Bebel a connu une carrière flamboyante. Apprécié de tous, il a disparu lundi 6 septembre 2021. “En accord avec la famille”, l’Elysée a annoncé un hommage national et “populaire” jeudi 9 septembre aux Invalides pour l’acteur qui a marqué des générations entières.

Jean-Paul Belmondo s’en est allé, à l’âge de 88 ans. Il laisse derrière lui une filmographie impressionnante. Et des souvenirs indélébiles dans la mémoire des Français. Ce que l’on sait moins, c’est que l’acteur a terriblement souffert pendant les dernières années de sa vie. Découvrez pourquoi.

“Celui qu’on surnommait Bébel a tourné dans 80 films et laisse derrière lui des rôles inoubliables: jeune premier dans “A bout de souffle” ou encore pendu à un hélicoptère au-dessus de Venise dans “Le guignolo””, rappelle ainsi l’AFP.

De son côté, le président Emmanuelle Macron explique qu’ “il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous.”

Jean-Paul Belmondo: Une amitié qui commence très mal !

Cela faisait plusieurs années que l’acteur n’apparaissait plus en public. Son entourage avait d’ailleurs fait part à plusieurs reprises de son inquiétude. Nos confrères de “LCI Paris” avait en effet révélé que ce monstre du cinéma français n’avait pas digéré l’hospitalisation d’un être cher. Il s’agit de son ami proche, Charles Gérard. Loin de lui, l’acteur aurait ainsi dépérit.

En 2001, le héros de L’As des As avait fait un accident vasculaire cérébral. Très diminué depuis ce problème de santé, il continuait pourtant de recevoir beaucoup de propositions de rôles pour le cinéma. Mais il n’y donnait jamais suite. Très vite, des rumeurs ont circulé sur son état de santé. On a même annoncé sa mort sur internet avant l’heure.

Une chose est sûre : il n’est jamais parvenu à remonter la pente depuis le 8 août 2001, jour où il a fait un AVC qui l’a laissé paralysé d’un côté du visage. Son avocat et ami Michel Godest avait pourtant tenu à rassurer l’opinion public. “Il se réjouit d’avance à l’idée de fêter bientôt ses 88 ans, le 9 avril prochain, avec ses proches“, avait-il annoncé dans un communiqué. Il coupait court ainsi aux rumeurs qui le disait mort.

Pourtant, loin des médias, Jean-Paul Belmondo n’allait pas bien du tout. Pour des raison de cœur et d’amitié. Car son ami Charles Gérard lui manquait énormément. Les deux compères ont en effet toujours partagé la même passion pour la boxe. Pourtant, leur rencontre avait très mal commencé !

Le boxeur Charles Gérard, c’était comme un frère pour lui

En effet, on raconte que l’interprète de Pierrot le fou aurait cassé le nez de Charles Gérard en pratiquant leur sport favori. Pourtant, ils sont vite devenus inséparables par la suite. Charles Gérard faisait partie de la vie de Jean-Paul Belmondo. Jamais l’acteur aurait pu imaginer vivre sans lui.

“Anniversaires, fêtes de fin d’année, je suis toujours là. Jean-Paul me considère comme son deuxième frère. Il m’emmène partout.”, avait confié l’ami de l’acteur à nos confrères de LCI Paris en 2018. Plus qu’un ami, il était devenu un membre de la famille.

Le 26 août 2019, Charles Gérard a connu de gros problèmes de santé. A 96 ans, le boxeur a vécu un gros coup de fatigue. Les médecins l’ont donc conduit dans un centre hospitalier parisien. Jean-Paul Belmondo a donc changé ses habitudes de vie du jour au lendemain. Loin de son frère de coeur, il a plongé dans une douloureuse tristesse. Et il n’a plus pu sortir de son hôtel particulier. Au sein de la rédaction d’Objeko, cette histoire nous a tout simplement fendu le cœur.

Si Jean-Paul Belmondo sortait de chez lui, c’était uniquement pour rendre visite à Charles Gérard. Mais il revenait dans sa maison accablé. Et d’après ses propres mots, “mort d’angoisse” pour son ami de longue date. “Alors Jean-Paul pleure, seul”, avait-il confié à une personne de son entourage. Charles Gérard a fini par s’éteindre en septembre 2019. Deux ans plus tard, son vieil ami Jean-Paul Belmondo l’a suivi.