Loading...

Nathalie Marquay et Jean-Pierre Pernaut, c’est une histoire qui dure. Rencontrés en 2002 lors de l’élection de Miss France – ils étaient assis à côté -, les deux tourtereaux ne se sont plus quittés depuis. En juin 2007, c’est donc tout naturellement qu’ils se sont dit oui pour la vie. Un bonheur sans nuage qu’ils ont concrétisé par la naissance de leurs deux enfants, Lou (18 ans) et Tom (17 ans).



Mais si les deux époux éprouvent toujours un amour inconditionnel l’un envers l’autre, cela n’empêche pas la Miss France 1987 de se montrer parfois très vache avec le présentateur du 13 Heures de TF1. Chroniqueuse de C’est que de la télédepuis décembre 2018, l’ancienne rivale de Geneviève de Fontenay y distille régulièrement des anecdotes sur leur vie de couple. Et quand elle ne s’amuse pas de leurs péripéties en tant que parents, la reine de beauté de 52 ans ne se prive pas pour enfoncer sa moitié.



Un comportement qui a tendance à agacer les téléspectateurs, mais aussi certains collaborateurs de son mari. Souvenez-vous : il y a quelques semaines, Nathalie Marquay avait parlé en des termes peu élogieux de Jean-Pierre Pernaut sur le plateau de C’est que de la télé. Lorsque Valérie Benaïm lui avait demandé qui était le plus râleur dans leur couple, la belle brune avait rétorqué : « Mon pauvre Jean-Pierre en a pris plein la gueule quand j’étais en ménopause […] Mais une fois que c’est passé, c’est moi qui en prends plein la gueule parce qu’en vieillissant, c’est difficile de le supporter. »



Sauf que ces mots, sûrement prononcés dans le seul but d’amuser le plateau, ont fait grincer des dents. En particulier chez un membre du groupe TF1, qui a donné son avis très tranché dans les colonnes d’Ici Paris. « Décrire ainsi celui dont on partage la vie depuis plus de douze ans n’a rien de très charitable ni d’aimant », a-t-il déploré.

D’ailleurs, à en croire le magazine, il se murmurerait dans les couloirs de la première chaîne du poste que le présentateur « souffrirait de se voir ainsi critiqué par celle qu’il n’a cessé d’aimer ».