Loading...

A travers les cinq dates déterminantes de son histoire de vie, livrées à cœur joie devant des milliers de fans des plus admiratifs, Jean-Luc Reichmann s’est illustré une fois de plus avec son franc parler par un portrait dressé de la main de Nikos Aliagas dans sa fameuse émission 50’Inside, diffusée ce samedi 27 juin sur l’antenne de la chaîne une.

C’était un moment unique ; pleine d’émotions ! Si le célèbre animateur de TF1 est connu par son sens de l’humour qui fait bien rire les téléspectateurs des 12 coups de midi, il séduit également ses fans par son élan de générosité, son exceptionnel sincérité et surtout son attachement particulier aux enfants, ce qui le hisse au rang de l’un des meilleurs papas du monde.

Les grands moments qui ont tout fait basculer la vie de Jean-Luc Reichmann


Cependant, cet échange a aussi montré une autre facette, encore méconnue du grand monde. En effet, Jean-Luc Reichmann, l’homme aux multiples talents (animateur, chanteur, comédien et bien d’autres encore) possède mêmement, comme Nikos Aliagas l’a bien souligné pendant leur entretien, « de nombreuses cordes à son arc » (ndlr Yahoo.com).

Interrogé à ce sujet, la première chose qui sort de la bouche de l’homme fort de midi est celle de 2019. La date correspondant à la fin du tournage de la saison sept de « Léo Matteï, Brigade des mineurs », une série diffusée par la TF1 dont il joue le rôle de l’unique Léo Matteï, le personnage principal. Ce feuilleton est le fruit d’une précieuse collaboration avec sa compagne, Nathalie Lecoultre, « La coloriste de sa vie » (sa propre expression ndlr).

Le second moment qui a fait basculer le cours de sa vie est son passage dans « Navarro » où il a fait son apparition dans l’épisode 10 de la saison 3 en 1991. Puis, il a évoqué sa rencontre avec Patrick Fiori et enfin les traces laissées par des remarques des pas très tendres qu’on lui adressait en rapport avec son angiome en précisant qu’après tout « c’est votre différence qui fera la différence ».