L’île de loisirs de Cergy-Pontoise ! Noyade d’une petite fille de 8 ans, elle a succombé.

L’île de loisirs de Cergy-Pontoise ! Noyade d’une petite fille de 8 ans, elle a succombé.

Drame ! Une fillette de 8 ans est décédée de noyade sur l’île de loisirs de Cergy-Pontoise, à Neuville-sur-Oise, samedi en fin d’après-midi.

Une petite fille perd la vie samedi suite à une noyade sur l’île de loisirs de Cergy-Pontoise, peu avant la fermeture du site, dans la zone de baignade. Elle a été retrouvée immergée à 25 mètres du rivage. Le site était particulièrement fréquenté, avec près de 5 000 personnes, et était surveillé par dix maîtres-nageurs et agents de sécurité.

Il était environ 18h30 lorsqu’une mère est venue signaler que ses deux petites filles âgées de 8 et 12 ans étaient perdues dans la zone de baignade. La plus âgée s’est signalée peu après, mais la plus jeune est restée introuvable, la fillette aurait succombé à une noyade.

Cergy-Pontoise

Des recherches ont alors été lancées au bord de l’eau et près des zones végétalisées. Une recherche sous-marine a ensuite été menée à partir de 19 heures, heure à laquelle le site a été évacué.

La jeune fille a été retrouvée à 19h17, inconsciente suite à la noyade, à 25 mètres du rivage, à un endroit où le niveau de l’eau est d’environ 1,60m. Malgré les soins médicaux et de premiers secours, elle a été déclarée morte par le médecin du Smur arrivé peu après. En état de choc, cinq membres de la famille et des amis ont été transportés à l’hôpital de Pontoise. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame.

île de loisirs

“Nous appelons vraiment à la prudence et à la responsabilité des parents”.


L’île de loisirs a été très fréquentée en ce week-end caniculaire. Le nombre de personnes qui se sont baignées est estimé à environ 5 000 samedi. Dix maîtres-nageurs, treize agents de sécurité et quatre agents de médiation étaient présents sur le site au moment de la noyade.

« Nous appelons vraiment à la prudence et à la responsabilité des parents”, explique Fabien Franc, l’un des responsables de l’île de loisirs. Il est vraiment nécessaire que les enfants soient surveillés, qu’ils portent des brassards et que des adultes les accompagnent dans l’eau.

23 enfants isolés retrouvés samedi


L’île de loisirs

Le professionnel a remarqué ces derniers jours que de nombreux baigneurs sont devenus moins vigilants, le risque de noyade est grandissant. Ce samedi, 23 enfants isolés ont ainsi été retrouvés par les équipes de l’île de loisirs.

Nous avons de plus en plus d’enfants qui se baignent seuls, et sans brassard, explique-t-il. Avec le monde qui nous entoure, il nous est difficile de savoir si les adultes à côté d’eux sont leurs parents. Nous diffusons régulièrement des messages de prévention ».

Il s’agit de la première noyade à être signalée cette année sur l’île de loisirs. En août 2020, un homme de 34 ans avait également perdu la vie, mais dans l’étang des Caillennes, interdit à la baignade. En juin 2019, deux adolescents de 18 et 15 ans avaient été retrouvés noyés à cinq jours d’intervalle, mais également dans des plans d’eau interdits.

Charente-Maritime : la fillette de 11 ans toujours portée disparue après une baignade en colonie de vacances, la noyade n’est pas à exclure.


Interrompues à la tombée de la nuit vendredi, les recherches ont repris le lendemain pour tenter de retrouver la fillette disparue, emportée par les vagues alors qu’elle se baignait au sud de Royan (Charente-Maritime).

petite fille

J’ai sauté sans réfléchir” : le geste héroïque de Loucia, 13 ans, pour sauver un petit garçon de la noyade.
Une jeune femme de 13 ans, Loucia Pinto, a sauté dans la rivière pour sauver un petit garçon de quatre ans qui s’était jeté à l’eau en Dordogne. Elle raconte ce sauvetage devant les caméras de TF1.

Alors qu’elle faisait des courses avec sa mère dimanche, Loucia Pinto a été témoin de la chute d’un enfant dans la rivière Isle, en Dordogne. Sans hésiter, l’adolescente s’est précipitée pour tenter de ramener le garçon de quatre ans sur la rive, malgré un fort courant et une eau profonde propice à la noyade.

Loucia Pinto

Il était au bord de la rampe de lancement des bateaux, prêt à sauter dans l’eau. Nous lui avons crié ‘non, ne saute pas’. Il nous a regardés et a sauté dans l’eau”, raconte Loucia en revivant la scène. Grâce à sa bravoure, la jeune fille a sauvé une vie au péril de la sienne. ““C’est sans réfléchir, c’est instinctif je crois”, analyse-t-elle devant les caméras de TF1, ajoutant : “J’ai perdu mon père il y a un an et demi à cause d’un cancer et je sais qu’une vie coûte cher”.

Un geste qui suscite l’admiration


Malgré le danger, personne n’a été blessé lors du sauvetage. Une fois sorti de l’eau, le petit garçon de quatre ans n’a pas été blessé. “Je suis fier, mais j’ai eu très peur quand je l’ai vue sauter parce que ça aurait dû être moi en premier lieu, et elle ne m’a pas laissé le temps de faire quoi que ce soit. Elle a sauté tout de suite pour éviter la noyade. Après, c’était tout Loucia”, a réagi la mère, Valérie Pinto, consciente du courage de sa fille.

noyade

Les pompiers qui sont arrivés sur les lieux peu après le sauvetage ont également été impressionnés par le comportement de la jeune fille. “Ce qui m’a le plus frappé, c’est son calme”, a déclaré le sergent Julien Ehrismann, pompier volontaire.

À l’avenir, Loucia aimerait être infirmière et pompier. Pour le sergent-chef, elle possède déjà toutes les qualités nécessaires. “Détermination, sang-froid, mise en danger de sa vie, je pense qu’elle est sur la bonne voie, oui”, dit-il en souriant. Pour son courage et sa bravoure, Loucia recevra la médaille de la ville de Maussidan. Elle devrait également être prochainement décorée par l’Etat.

Julie Bourdin

Passionnée des mots et rédactrice web de profession depuis cinq ans, je vous plonge dans l’univers des actualités qui animent la vie des célébrités françaises et mondiales. J’ai à cœur d’informer mes lecteurs de manière juste et précise, tout en offrant une information de qualité.

À lire aussi