Loading...

Son statut de porte-parole du gouvernement a fait d’elle l’une des personnes les plus confrontées sous les feux des projecteurs.

Son rôle étant d’être la voix du président et du gouvernement. Sibeth Ndiaye est allée jusqu’à reconnaître la difficulté de sa tâche, considérant que sa fonction fait d’elle une cible mais elle se dit d’être de ceux qui préfèrent l’explication à l’attaque.

En effet, la pandémie ne lui a pas été favorable, ses différentes interventions ayant été sujettes à différentes critiques. Ismaël Emelien disait la concernant :

« C’est un rôle ingrat, multiplié au carré quand on se retrouve embarqué dans une pandémie où les comités scientifiques ne sont d’accord sur rien et où Raoult polémique avec Françoise Barré-Sinoussi ».

Pourtant, son profil étant inédit au poste de porte-parole du gouvernement (la quasi-totalité de ses prédécesseurs lors de la Vè République ayant été des anciens ministres), Sibeth Ndiaye a dû prouver sa valeur en étant fidèle au Président de la République.

Mais depuis quelques mois, les différents volt-faces du gouvernement sur certains sujets l’ont poussé à bout, allant jusqu’à surprendre ses interlocuteurs lors de sa déclaration concernant le port de masque, aux premiers jours de confinement.

N’ayant pas reconnu son erreur, du moins explicitement, ses prises de paroles lors de la reprise des cours ou encore les tests de dépistage se sont aussi inscrits dans cette lignée. Ces différentes déclarations ont provoqué un certain éreintage qui pourrait être évité si elle avait été défendue comme il le fallait par le gouvernement.