Loading...

En plus de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, Sylvie Vartan, elle, doit encore faire face à un autre drame dans sa vie. Un incident qui met la chanteuse en deuil. Un deuil qu’elle semble avoir du mal à surmonter.

Cette histoire fait la Une du magazine « France Dimanche » affichant Sylvie Vartan plus accablée que jamais par les évènements. Se retrouvant à lutter d’une part à la pandémie qui l’a confinée à Los Angeles pendant des semaines déjà et d’autre part à vivre un deuil qui lui accapare toute sa joie de vivre avec le départ brusque de son bien-aimé.

« De lui, elle aimait tout, son élégance, sa délicatesse, et cette façon qu’elle avait de déclarer ses sentiments », se confia-t-elle à l’hebdomadaire dans son édition du 29 mai. Qui révèle aussi, en passant, le grand chagrin que devrait endurer la mère de David Hallyday qualifié d’ « incommensurable ».

Sa grande idylle « artistique », Jean-Loup Dabadie , a rendu l’âme le 24 mai dernier ; l’homme dont elle a beaucoup d’admiration. Cet incident difficile à vivre pour la chanteuse. Mais elle pourrait toujours compter sur le soutien de son mari, le producteur Tony Scotti, le père de sa fille Darina.

Elle s’est dévoilée sur son compte Instagram où elle honore la mémoire du regretté parolier en ces termes : « Une larme dans mon cœur ».
D’après « France Dimanche » : «  cette larme n’est pas prête de sécher tant la peine d’avoir perdu l’homme de sa vie artistique est immense ».
Son seul soulagement est que le défunt serait au côté de Jhonny.