Loading...

Faisant l’objet d’une plainte pour insulte déposée par le député Daniel Fasquelle, le gendre du couple Macron, Antoine Choteau ne s’est pas plié ; au contraire, il assume tout et réitère, en plus, ses hostilités envers l’élu.

Tout a commencé lorsque le candidat des Républicains à la municipalité du Touquet, Daniel Fasquelle publie le 18 juin dernier une capture d’écran le montrant en compagnie de ses deux colistiers avec un commentaire des pas plus gracieux, posté par un certain « Tonio Chotal » : « Des pigeons… et un connard… ».

Pour Daniel Fasquelle, il ne peut s’agir que d’Antoine choteau. « Sous un pseudonyme qui ne trompe personne, [il] m’insulte sur…espérant que la République en Marche se ressaisisse dans le cadre des municipales du Touquet, afin que l’on ait un débat digne.»

De son côté, Antoine choteau ne s’est pas laissé intimidé : « Que les choses soient claires, je ne suis militant nulle part, la politique ne m’intéresse pas…Je le dis clairement, je déteste Daniel Fasquelle … La vie politique du Touquet, c’est le cadet de mes soucis. Je n’y vote même pas… ».

Antoine choteau et Daniel Fasquelle : une inimité de longue date


En effet, leurs querelles remontent quelques années plutôt ; c’était depuis les obsèques du père d’Antoine choteau : « Ma famille et moi-même considérons qu’il nous a volé cette cérémonie…Prendre la parole 30 minutes (alors que quelques mots seulement étaient prévus) à des fins électoralistes…Vous avez volé la cérémonie…Je persiste et signe, vous êtes un connard ».

« La douleur vous aveugle » se défend le candidat et affirme n’avoir fait qu’un bref discours pour honorer la mémoire de son « ami ».

Mais le fils lance un démenti : « Il n’était pas du tout votre ami : soyons clairs, il ne vous appréciait pas…ce n’était rien d’autre que de la récupération politique, votre spécialité… ». Et s’interroge de surcroit sur la véritable nature de la plainte de Daniel Fasquelle à son encontre.