Loading...

L’agenda électoral scinde les politiques ; les escarmouches s’enchaînent d’un camp à l’autre ; du sommet de la hiérarchie du pouvoir jusqu’à la base.

En effet, lors d’une réunion avec les représentants des groupements politiques à l’Assemblée nationale ce jeudi 25 juin, Emmanuel Macron en chair et en os, indique le quotidien « L’opinion », a poussé son ultime cri de colère devant un « président d’exécutif local » avec des mots d’une trivialité estomaquant.

L’ordre du jour était le report du calendrier des élections régionales, déjà planifié en mars 2021, pour 2022. La priorité de Macron reste la « relance économique » dont l’organisation d’une élection pourrait apporter un impact négatif. Mais il fallait plus que ça pour convaincre les élus locaux.

Emmanuel Macron agacé, devient hyper grossier


Quoique certaines régions pourraient, fort probablement, tomber entre les mains de sérieux concurrents pour la course à la présidentielle de 2022, comme respectivement le cas de Laurent Wauquiez (président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes), Valérie Pécresse (présidente du conseil régional d’Île-de-France), Xavier Bertrand (président du conseil régional des Hauts-de-France), le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, n’hésitez même pas une seconde à employer la manière forte pour dire non au financement contribuant au maintien des régions.
Devant « un président d’exécutif local, révèle l’Opinion, le locataire de l’Elysée a lancé : « Quand on est cocu, on ne paie pas la chambre ».

A la liste de ses différends avec les chefs de file des opposants se joignent, selon Closer, « des tensions palpables » avec son premier ministre, Edouard Philippe. Le principal sujet de discorde entre les deux têtes de l’exécutif tourne autour de la gestion de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus. En outre, certaines rumeurs avanceraient même d’un éventuel départ d’Édouard Philippe pour le mois de juillet de cette année.
Bref, toujours au rayon bruits qui court, il ne serait le seul à être concerné par un projet de remaniement concocté par Emmanuel Macron.