Loading...

Les fidèles fervents du couple Sussex peuvent enfin savourer des détails inédits de leur histoire à travers le documentaire intitulé « Meghan et Harry : les affranchis » diffusé ce vendredi 19 juin sur TNT.

Pour rappel, le mariage royal qui s’est tenu le 19 mai 2018 entre Harry et la Starlette américaine a été parmi les plus grands évènements du siècle. Un mariage des plus captivants.

Et pourtant, avant que ce Wedding royal n’ait eu lieu, paraît-il que la reine Elisabeth II était soucieux du patrimoine de son petit-fils, comme le rapporte le journaliste de France 24, Philip Turle, sur BFMTV.

La reine Elisabeth ne fait pas confiance à Meghan


Le papa d’Archie aurait reçu environ 7 millions d’euros après la mort de sa mère, Lady Diana. Sa part d’héritage en provenance de la reine Elisabeth II, lors du décès de Lady Di l’année 2002. Sans omettre qu’on lui verse également ses honoraires en sa qualité d’ex-soldat.

En tout, ses avoirs sont évalués à 25 millions d’euros contre les 5 millions d’euros de Meghan Markle. Et c’est cette conséquente différence à la balance qui sème la zizanie dans la tête de la reine. Ceci a fait que cette dernière ait exigé que les nouveaux mariés établissent un accord de mariage. Chose inacceptable pour Harry comme le précise la correspondante royale Angela Levin :

« La reine voulait que Harry et Meghan signent un contrat de mariage qui stipule qu’en cas de divorce, elle bénéficierait d’une certaine somme d’argent. Harry était absolument furieux. Il lui a dit qu’il allait épouser Meghan pour la vie, qu’il avait une confiance aveugle en elle et qu’il ne voulait rien signer de la sorte. A ses yeux, c’était une insulte envers Meghan et Meghan avait le même souhait ».

En somme, aucun contrat n’a finalement été signé.